Coupe de France en 1971

A Bourges,  les  RADIATEURS  DE BIACHE-SAINT-VAAST  BATTENT MORLAIX  et  remportent  le challenge  national  de  la  

"Vie Ouvrière".

Article de la "Voix du Nord"

A Bourges, les RADIATEURS DE BIACHE-SAINT-VAAST BATTENT MORLAIX et remportent la challenge national de la V.O.

Les Radiateurs de Biache ont atteint le but qu'ils s'étaient fixé au début de la saison. Ils ont gagné la coupe nationale de la "Vie Ouvrière" et tous en récompense, passeront trois semaines de vacances, en Allemagne de l'Est, au début du mois prochain.

Un quart d'heure s'était à peine écoulé lorsque Savary donna l'avantage aux Biachois.

La réaction de Morlaix fut vive mais la défense des Radiateurs, bien dirigée par Lartillez, résista et ce sont au contraire nos représentants qui marquèrent à nouveau, juste avant la pause, par l'intermédiaire de Frizzarin.

L'avant centre de Morlaix réduisit l'écart à 2-1 à la 58è minute.

Les Radiateurs élevèrent brutalement le rythme de la partie et à la 70è minute Delestrée concrétisa la supériorité des biachois, grâce à une passe de Frizzarin.

Malgré l'avantage territorial pris par nos représentants, il semblait que le score était acquis lorsque, dans les toutes dernières secondes, Goumaz marqua un quatrième but en transformant directement un coup franc.

 

   La victoire des Radiateurs de Biache Saint Vaast dans la finale du challenge de la Vie Ouvrière a été appréciée à sa juste valeur par tous les sportifs de la région.

   Ainsi que nous l'avons déjà relaté brièvement, les vainqueurs et leurs dirigeants ont été reçus par la municipalité de Biache, dès dimanche soir, à leur retour de Bourges. Les deux cents supporters de Finimétal qui avaient effectué le déplacement par autorail spécial étaient naturellement aux côtés des joueurs.

   La présence de la Fanfare de Biache "La Renaissance" dirigée par M. Lesage, donna un air de fête à cette sympathique réception.

   Les joueurs, les dirigeants et les supporters se rendirent ensuite devant le monument aux morts de Biache où après une minute de recueillement, un joueur des Radiateurs devait déposer une gerbe.