la Scarpe


 

 

 

La Scarpe

Son parcours modifié, canalisé, détourné

 

Autrefois, cette rivière s'appelait la Satis, ce nom est d'ailleurs mentionné dans les documents du Xè siècle. Il semble que la Satis, venant de la direction d'Arras, en passant à Pelves plongeait vers le Sud à Biache Saint Vaast. De là, elle gagnait Arleux et Palluel par le marais d'Hamblain les Près et Sailly en Ostrevent pour se jeter dans la vallée de la Sensée et rejoindre l'Escaut à Bouchain. La rivière ne traversait dons pas Vitry en Artois. Son parcours suivait une série de lacs et de marais. Il y avait un lac entre Sailly et Etaing qui interdisait le passage entre ces deux villages.

Le seuil de Vitry (fossé) ne sera creusé par l'homme qu'entre le Xè et le XIIè siècle, peut-être au cours du règne d'Arnoult I (950-965). La Satis rejoignait ainsi la Scarpe aux alentours de Brebières. La Scarpe joignait ainsi Arras à Douai. Mais le courant d'eau devait être irrégulier, au milieu des marais. Or Douai avait des besoins de plus en plus importants pour ses fortifications et ses moulins. De plus, l'intérêt d'une voie de commerce navigable entre les deux villes était évident. Durant des années pourtant, la rivalité des deux cités va donner lieu à  de nombreux procès et querelles relatifs à la canalisation de la Scarpe. En 1588 Mathieu Moulart, Évêque d'Arras, accepte la canalisation projetée demandée par les échevins d'Arras. La Scarpe est canalisée partiellement entre 1590 et 1592. En 1620, la Scarpe, canalisée depuis la fin du XVIè siècle, voit passer sa première péniche. En 1800 la rivière entre Arras et Douai est navigable au moyen de seize écluses. Le canal couvre 26,673 kms.

 

(d'après les ouvrages "Promenade Pelvoise", "Histoire de Vitry-en-Artois", et "Marais et rivières du Bas-Artois au cours des âges" de Georges Détrez)

 

 

La Scarpe (100 km) prend sa source dans les collines de l'Artois à l'est de St-Michel-sur-Ternoise, à proximité de Chelers. Elle arrose successivement Berles-Monchel, Aubigny-en-Artois, Ecoivres, Arras, Roeux, Pelves, Biache-Saint-Vaast, Vitry-en-Artois, Brebières, Corbehem, Courchelettes, Lambres, Douai, Waziers, Lallaing, Marchiennes, Hasnon, Saint-Amand-les-Eaux et conflue avec l’Escaut (430 km) à Mortagne-du-Nord, à proximité de la frontière belge. La Scarpe est canalisée, en aval d’Arras, sur environ 66km. Partant de Fort-de-Scarpe, à proximité de Douai, le canal de la Deûle relie, vers le nord, la Scarpe à la Lys en empruntant une partie du cours de la Deûle. Partant de Douai, le canal de la Sensée, long de 25km, relie la Scarpe à la Sensée (affluent de l’Escaut). Enfin, à partir d’Arleux, sur la Sensée, le canal du Nord (95km) relie, vers le sud, la Scarpe à l’Oise qu’il rejoint à Noyon.

 

             Retour en haut de page